le 8 décembre à Lyon
photographies nocturnes prises lors de la Fête des Lumières dans les rues de Lyon.

2002 2004 2005 2011 2012
   D'une manière générale la photographie nocturne ne nécessite pas de matériel particulier excepté un trépied permettant des temps de pose relativement lents (du 1/60e à plusieurs secondes).
   Grâce au pied la sensibilité de la pellicule autrefois ou du capteur aujourd'hui est indifférente sauf si l'on veut figer des sujets en mouvement (une sensibilité de 800 iso ou davantage est alors indispensable).

   Un déclencheur souple peut également éviter de faire bouger l'appareil. Certains ont recours au retardateur pour palier ce manque ou font confiance à leur doigté !

   Si l'éclairage est dû uniquement à des lampes à vapeur de sodium ou au tungstène, les couleurs ressortiront toutes orangées. Pour vous en prémunir, pensez à cadrer et à déclencher lorsque les couleurs sont variées, afin de conserver un équilibre chromatique et vous éviter de fastidieuses séances de retouche !

page d'accueil